Pôle International de la Préhistoire

Les Eyzies-de-Tayac, Dordogne



La Vallée de la Vézère en Dordogne est la capitale mondiale de la préhistoire. L’occupation permanente de l’Homme depuis plus de 400 000 ans y a laissé des traces et des gisements d’une richesse unique et incomparable. Ce patrimoine préhistorique a conduit les instances politiques à mener une politique globale de valorisation de ces ressources patrimoniales et culturelles notamment à l’égard des très nombreux publics de visiteurs. Ainsi, le Pôle International de la Préhistoire a été créé.


Pôle international de la Préhistoire © PIP

C’est un établissement innovant qui associe culture, pédagogie et tourisme. Il réunit à la fois la documentation, l’expérimentation et l’exposition pour la connaissance de tout ce qui compose « la vallée de la préhistoire ». Implanté aux Eyzies-de-Tayac, pôle d’information et d’animation permanent, le Centre d’Accueil du Pôle International de la Préhistoire a été réalisé par le cabinet W-Architectures et s’intègre entre le village et les falaises de calcaire à l’environnement naturel.


Pôle international de la Préhistoire © PIP

Parmi les offres du Centre d’Accueil, espace numérique, espace pédagogique, auditorium, l’espace d’exposition « préhistoire-vallée Vézère » propose une véritable initiation à la préhistoire à travers les sites majeurs de la vallée. Ce parcours de médiation présente une remontée dans les temps de la préhistoire où chaque dispositif construit à la fois un épisode de cette histoire de l’Homme et le fil de son échelle temporelle.


L’enjeu de la muséographie est de donner au visiteur les notions d’une brève histoire de l’évolution de l’humanité depuis son apparition en Afrique jusqu’à son passage par l’Asie puis l’Europe où la vallée Vézère porte ses traces exceptionnelles. Cette évolution qui n’est pas linéaire, ressemble à un buissonnement d’apparitions progressives d’espèces humaines sur des territoires différents et à travers le temps.



PARCOURS

La préhistoire commence avec la naissance de l'Homme sur Terre

Pôle international de la Préhistoire © PIP

Le scénario de la muséographie se développe en trois parties dans les espaces. Dès l’entrée du site, un film diffusé en multi-écrans présente les premiers hominidés qui sont apparus en Afrique. Ils évoluent et migrent vers l’Asie où apparaît l’Homme de Neandertal. Il migre et émerge ensuite en Europe et en Vallée Vézère il y a 400 000 ans. Développé sous la forme d’un prologue, cette première partie de l’exposition est une introduction à la préhistoire.


La vallée de la Vézère : capitale mondiale de la préhistoire

Pôle international de la Préhistoire © PIP

Puis, un îlot thématique développe la seconde partie : les spécificités de la vallée de la Vézère comme lieu majeur d’occupation des groupes humains de la préhistoire. Un film d’animation de dessins aquarellés, diffusé en boucle par rétroprojection sur écran géant Vipro glass raconte l’histoire de l’occupation humaine qui y a commencé il y a 400 000 ans.


La Vallée de la Vézère a été investie très tôt par les Hommes : Neandertal et Cro-Magnon ont probablement cohabité en Dordogne. En période glaciaire, la vallée constituait, grâce à son microclimat favorable, une « zone-refuge » où les ressources abondaient : chasse, pêche cueillette et de nombreux abris naturels creusés dans les falaises calcaires. Un certain nombre de ces abris ont été ornés de peintures et de gravures.


Pôle international de la Préhistoire © PIP

Les effondrements calcaires au pied des falaises ont favorisé la fossilisation des restes biologiques et la conservation des objets laissés par les chasseurs-cueilleurs, ainsi que la préservation de leurs peintures. Le cadre naturel et le sol calcaire sont les deux explications principales à la forte densité de sites archéologiques dans la Vallée de la Vézère.


L’ensemble des sites archéologiques sont représentés sur une maquette en volume animée. Les sites majeurs sont repérés plus en détail sur une paroi graphique. Les détails de leurs contenus scientifiques mais également touristiques sont développés dans des bornes multimédias reliées à la fresque.


Une double humanité : Neandertal et Cro-magnon

Pôle international de la Préhistoire © PIP

La troisième partie thématique développe une notion importante pour comprendre l’unicité de la vallée Vézère : la co-habitation de deux espèces humaines. Leurs origines et leur culture sont présentées sur deux parois graphiques, tandis que leur reconstitution morphologique est représentée par des créations d’artiste sous la forme de dermoplasties. L’histoire de la rencontre de ces deux espèces est racontée par un film d’animation 3D diffusé en boucle sur une paroi multiécrans.


Les hommes de Neandertal émergent en Europe il y a environ 400 000 ans pendant l’avant-dernière glaciation. Lorsque Cro-Magnon ou encore Homo sapiens arrive en Europe depuis l’Afrique, il y a environ 40 000 ans, l’homme de Neandertal y vit déjà. Les deux populations vont coexister durant 5 à 10 milliers d’années. Neandertal disparaît progressivement il y a 30 000 ans, une dizaine de milliers d’années après l’arrivée de Cro-Magnon en Europe. Les raisons de cette lente disparition restent inconnues.


Pôle international de la Préhistoire © PIP

Durant cette période, l’outillage se diversifie et l’emploi des matières organiques s’étend. De nouvelles formes, burins, grattoirs, propulseurs, harpons et aiguilles à chas apparaissent. Les tailleurs de pierre développent de nouvelles méthodes de fabrication de lames régulières et standardisées. L’expression la plus spectaculaire d’Homo sapiens reste l’art des grottes.


Des contacts entre les deux espèces se sont probablement produits ici dans la Vallée de la Vézère. Mais les scientifiques sont partagés sur la nature de leurs échanges. Alors que Neandertal disparaît, Cro-Magnon, notre ancêtre, va progressivement peupler tous les continents.


Vidéo : Inauguration Pôle International de la Préhistoire - Dordogne

Maître d’ouvrage : Conseil Général de la Dordogne • Maître d’oeuvre : W-Architectures • Architecte : Raphaël Voichet • Maîtrise d’oeuvre muséographie et médiation : Metapraxis Daniel Schmitt • Muséographe : Muriel Meyer Chemenska • Graphisme : Bureau Baroque • Réalisation des médias : Axyz • Photos : Daniel Schmitt et Pôle International de la Préhistoire • Plus d'infos : www.pole-prehistoire.com/